Catégorie
BESOIN D'AIDE ?
Demander à être rappelé :

Lexique techniques de marquage

Les procédés de marquage varient selon le rendu final souhaité et le support à personnaliser

Broderie

Technique
La broderie offre la personnalisation la plus solide et la plus prestigieuse. Son coût, fonction de la surface à broder (nombre de points de broderie), comprend des frais fixes d'établissement de programme et des frais d'application par unité d'article.

Le programme de broderie n'est à payer qu'une seule fois, ce programme réalisé peut être réutilisé sur tous supports (casquettes, chemises, polaires, bagagerie...)

Applications
Tous supports textiles (vêtements, bagagerie), mais ayant une ouverture sur le revers pour permettre une meilleure réalisation.

Gravure laser

Technique
Une des techniques les plus spectaculaires de notre profession. Un rayon laser piloté par un ordinateur grave votre logo directement sur l'objet à personnaliser. La puissance du rayon laser creuse la matière et la marque de façon définitive, en supprimant de la matière à la surface de l'objet.
Le logo est numérisé par scanner et peut être conservé en mémoire. La finesse est extrême et le pilotage par ordinateur permet toutes les fantaisies. Chaque objet peut être personnalisé avec un nom différent en plus du logo de votre entreprise. Si l'objet est teinté dans la masse, le marquage apparaîtra en ton sur ton. Si l'objet est teinté en surface (stylo laqué, par exemple), le logo apparaîtra dans la couleur de la sous couche.
Les applications du laser sont de plus en plus étendues.
Le marquage en plusieurs couleurs n'est pas possible avec cette méthode.

Applications
Sur tout article en plastique, métal, bois, verre, cuir, pierre reconstituée.
Grâce à l'informatique, ce mode de marquage offre de nombreuses possibilités. Il remplace dorénavant tous les systèmes de gravure classiques et mécaniques.

Chromographie

Technique
Sur un article en verre, en porcelaine, en mélamine .
Le logo, même en plusieurs couleurs, est reproduit sur un support spécial, un "chromo". Ensuite le support est appliqué sur l'objet et recuit dans un four à très haute température ; ce procédé permet de bien faire tenir un marquage sur des objets sur lesquels les encres normales ne tiennent pas et qui subissent des agressions répétées (lavages fréquents).

Applications
Sur les "mugs", les assiettes.

Gravure mécanique

Technique
Sur des articles en bois, en verre, en métal... 
Le logo est gravé avec une pointe dure, généralement en diamant industriel... Cette technique est de plus en plus remplacée par la gravure au rayon laser...

Permavision

Technique
Appelée aussi "dôme de résine" ou "dômage", cette technique permet de placer votre logo, même en quadrichromie, dans un insert spécialement créé dans l'objet, et de le recouvrir avec de la résine époxy translucide. Le résultat est superbe et votre marquage se trouve mis en valeur. 

Applications
Tous types de support et de matière.
Clip et top de stylos, porte clés, boites, tapis souris, bagagerie...

Marquage sur textile

Technique
En dehors de la sérigraphie, la broderie, le tissage jacquard, les "lichettes" sont également employées.

. Broderie
Exclusivement réservée au textile, la broderie est pilotée par ordinateur, d'où la nécessité de créer un "programme" de broderie. Les machines modernes permettent de broder jusqu'à 12 couleurs différentes sur un même logo. Le résultat est superbe, indélébile et enrichit avec classe votre support. Le coût de la broderie est basé sur le nombre de points de broderie au cm2 plutôt que par le nombre de couleurs. C'est pourquoi, chaque broderie fait l'objet d'un devis à partir du logo à la bonne dimensions.

. Ecusson
Parfois sérigraphié ou tissé jacquard, mais plus souvent brodé, l'écusson est une pièce de tissu qui peut être collée à chaud ou cousue sur le support.

. Tissage jacquard
Technique répandue dans la fabrication du linge en éponge. Le dessin est obtenu à partir d'une différence de couleur entre la trame et la chaîne. Cette technique a des limites : pas plus de 3 couleurs différentes par ligne, par exemple. Un programme est développé, à partir du dessin que l'on veut réaliser. Une machine à tisser l'utilise pour reproduire le logo.

Applications
Broderie sur tout textile et pour écussons.
Tissage jacquard sur tissus éponge.

Transfert sérigraphique ou laser

Technique
Sur un article en textile ou un bagage.
Le logo, même en plusieurs couleurs, est reproduit sur un support "spécial transfert" soit par sérigraphie, soit par un procédé de reprographie (laser). Ensuite le support est appliqué sur l'objet par une presse à chaud ; ce procédé s'utilise de préférence sur un objet de couleur claire (blanc, beige). 

Applications
De nombreuses applications, dans la mesure ou le support résiste à la température d'application (environ 160° pendant 15 secondes suivant supports). Procédé idéal pour des petites séries ou lors de quadrichromie complexes ne permettant pas une application directe sur le support.

Marquage à chaud

Technique
Le logo est reproduit sur un "fer à dorer", souvent en laiton. Ce fer est chauffé et appliqué sur l'objet. Si l'on intercale un film entre le fer et l'objet, on peut ajouter une couleur (souvent également une dorure). Sinon, il s'agit d'un simple "gaufrage" : marquage ton sur ton, en creux ou en relief. 
Certains articles ne peuvent pas être marqués directement, ou seraient dénaturés par un marquage à chaud... On peut leur ajouter un autocollant, ou leur adjoindre une plaquette métal, elle-même sérigraphiée ou gravée ; la plaquette est collée ou accrochée avec une chaîne. 

Applications
Sur un article en cuir ou une couverture d'agenda.

Sérigraphie

Origine
La sérigraphie tient son origine du latin sericus (soie) et du grec graphein (écrire). L'origine exacte de la sérigraphie n'est pas bien définie. On attribue aux Chinois ou aux Japonais (pour les estampes) ou encore aux Egyptiens, l'idée de fabriquer des chablons (pochoirs) constitués par du tissu. Cet ancien procédé d'impression a plus de 2000 ans.

Technique
Impression en une ou plusieurs couleurs. L'encre est appliquée au travers d'un écran de soie, à l'aide d'une sorte de raclette. Les écrans sont "gravés" à partir de films sens sérigraphie. On utilise un écran par couleur ou par dessin.
Sur les supports foncés, il faut bien souvent passer un "à plat blanc" (ce qui implique une couleur supplémentaire). L'encre sérigraphique peut être spéciale : "gonflante" pour un marquage en relief, ou photo - luminescente pour être visible dans l'obscurité.
C'est la plus ancienne et la plus répandue des techniques de personnalisation. Pour des petites séries, cette technique est délaissée au profit de la broderie qui est devenue, grâce à l'informatique, très performante.

Applications
Petit article plat, en matière dure, (calculatrice, petit canif...), sur du textile (T-shirt, Sweat, Casquettes), sur de la bagagerie (cartables, sacoches, sacs.).

Tampographie

Technique 
Une plaquette métal (cliché) est "gravée" en creux à partir d'un film ; l'encre est versée dans le logo en creux, prélevée avec un tampon en caoutchouc et déposée sur l'article. La plaquette, une fois gravée, est conservée. Il faut un cliché par couleur ou par dessin.

Application
Sur un petit article en matière dure. Calculatrice, stylo, briquet, boite, divers.

Marquage sur métal

Technique
Nous ne mentionnons ici que les principales.

Marquage du métal dans la masse ou en surface :

. Moulage : un métal en fusion (zamac, par exemple) est coulé dans un moule en 3 dimensions, en caoutchouc ou en acier... une maquette (en positif) précède la fabrication de l'outillage (en négatif).

. Estampage : une feuille de métal (laiton par exemple) est emboutie avec une masse portant un outil (en creux et relief) puis découpée en forme.

Marquage "laser" : voir la rubrique.

Traitement de surface du métal
La pièce sortant d'usinage doit être décapée, puis polie au tonneau ou à la main.
Les pièces sont ensuite plongées dans un bain électrolytique. Selon les cas, elle sont traitées à l'unité (à l'attache) ou en masse (au tonneau). Pendant l'opération, le métal du décor vient se déposer à la surface de l'objet.

Décors les plus courants
patine à l'ancienne - nickel - nickel noir - argent - laiton.

. Dorure
selon la quantité d'or fin (24 carats) déposée, on parle de "dorure à l'or fin" ou de "plaqué or".

. Laque époxy
peinture de couleur cuite au four.

Décor du métal
. Email grand feu
Par (injection ou estampage) la base métal est en creux avec des filets de séparation (pour un résultat "cloisonné") ; les creux sont remplis avec de la poudre de couleur, l'ensemble est cuit au four (hautes températures) puis poli en surface (opération d'abrasion pouvant se faire "au tonneau"). Le traitement de surface (nickelage ou dorure) intervient en fin d'opération.

. Email souple
A près injection ou estampage (pour un résultat "cloisonné") et après le traitement de surface, la couleur est appliquée sous forme liquide et "séchée" à plus faibles températures.

. Email souple - qualité standard
Après estampage d'une feuille de cuivre ou de fer (effet cloisonné plus léger), la couleur est appliquée sous forme liquide. Elle est protégée (ou non) par une couche d'époxy transparent.

Applications
Porte-clés, insignes, pin's..

Autocollants

Technique
Il est parfois plus facile de marquer un autocollant ou une plaquette que l'article lui-même, pour des questions de quantités (réduites) ou d'encombrement d'objet (télévision ?)
Certains autocollants sont particulièrement élégants et enrichissent les objets sur lesquels ils sont posés (applique en étain).
D'autres répondent à des besoins techniques spécifiques : résistance aux agressions chimiques, aux frottements, inviolabilité, marquage au laser pour des séries numérotées... Ils peuvent être recouverts d'une bulle d'époxy.

Application
Supports possibles :
Papier, papier métallisé, métal (aluminium, laiton, étain), vinyl, acrylate.